Horloger 1
Architecture & Design

Schwarz Etienne, une manufacture à part

Lorsque l’on rencontre le propriétaire Rafaello Radicchi ou le Directeur général Mauro Egermini, il est impossible de ne pas reconnaître que le ton est différent. Franc-parler, transparence, pas de verbiage marketing chez Schwarz Etienne!

Par Benjamin Teisseire
Éditeur et développement commercial

Schwarz Etienne est une marque ancienne, créée en 1902. Avant tout fournisseur pour d’autres grandes marques en ‘private label’: Chanel, Dunhill, Caran d’Ache ou Mauboussin. Après des années fastes et glorieuses, la crise des années 70 a malmené le modèle économique d’alors, jusqu’à ce que, en 2003, l’entrepreneur neuchâtelois Rafaello Radicchi décide de racheter l’immeuble d’origine… et avec, la marque. Un fleuron de l’histoire horlogère suisse.

Schwarz Etienne Manufacture

Un groupe de compétences intégrées

Aujourd’hui Schwarz Etienneest un groupe où se mêlent et s’enrichissent les savoir-faire. E2O Innovations produit des assortiments horlogers: balanciers, spiraux et échappements. BCTechnologies, dans laquelle Rafaello est actionnaire minoritaire, produit des machines à la pointe de la technologie horlogère. Comme cette machine maison, prototype, pour la découpe laser, qui permet aujourd’hui de produire des aiguilles, des ressorts de rétrograde, des roues, des balanciers personnalisables, comme ceux qui portent le désormais célèbre SE de la marque Schwarz Etienne, voire des râteaux pour répétition minute. Quant à TMH (pour Tradition Mécanique Horlogère SA), une troisième entité, elle produit toutes les pièces pour la sous-traitance horlogère et fournit les ponts et platines à la marque Schwarz Etienne. Puis, c’est Atec-Cyl qui produit les machines d’assemblages tandis que RSM en sous-traitance des composants de boîtes et de bracelets. Enfin, 3DPCI reste le spécialiste de l’impression 3D qui permet d’obtenir des prototypes à moindre coût et surtout, dans des délais ultra-courts.

L’esprit start-up comme moteur

Les compétences sont mutualisées pour plus d’efficacité. L’esprit start-up est omniprésent. Tout est possible, des petites aux grandes séries, de 10 à plus de 1000 pièces. Tout est sur place. Tout est personnalisable. Le but est d’être reproductible facilement, d’avoir le meilleur rendement possible et, graal suprême, d’être totalement indépendant.

La manufacture produit désormais ses propres calibres. Le mouvement automatique ASE 100.00 avec son micro-rotor décentré et sa base modulaire avec ses 4 jours de réserve de marche; un nouveau calibre en 2015, l’Irréversible Schwarz Etienne (ISE), pensé sur la base de l’ASE mais inversé, permet de révéler côté cadran les rouages subtils du micro-rotor, le pont d’échappement ou le balancier. En 2016, comme preuve ultime d’un savoir-faire qui fait partie de son ADN, la manufacture sort son propre calibre tourbillon, le TSE. Enfin, le dernier mouvement, en 2017, est un tourbillon avec seconde rétrograde dont on peut aussi admirer le fonctionnement côté cadran. La modularité de ces calibres, pensée dès la phase de conception, permet de les adapter à la demande de tiers. Un atout de taille.

Le mouvement automatique ASE 100.00

Le mouvement de base offre heures, minutes et petite seconde, auquel peuvent s’ajouter des complications supplémentaires sous forme de modules intégrés directement au mouvement: seconde centrale, GMT, réserve de marche à 2h ou à 9h.

Une famille de calibres, savoir-faire assuré, style fort

On retrouve dans les modèles de la collection tout l’esprit d’innovation de la marque. Ainsi, Roswell, fut le point de départ des garde-temps fait maison. Comme un saut dans l’inconnu repoussant l’ordinaire pour atteindre l’extraordinaire. D’où la référence extraterrestre et un design de science-fiction. Les lignes en angles rentrants des cornes contrastent avec le boîtier arrondi élégamment biseauté. Même l’écrin, finalement, se plaît à évoquer une soucoupe volante. Le cadran permet d’entrevoir le micro-rotor distinctif, un trait de caractère fort de la marque Schwarz Etienne que le balancier porteur du SE souligne. Un vrai style innovant, différent, avec cette touche de désinvolture propre à la marque: «On travaille sérieusement mais on ne se prend pas au sérieux», aime à répéter Mauro Ergemini dans un sourire entendu.

Schwarz Etienne Roswell

La collection Roma est construite sur une interprétation plus ‘classique’ du calibre de base, avec son mouvement MSE et ses modules intégrés pour les fonctions petite seconde ou Réserve de marche et son mouvement ASE pour les fonctions automatique petite seconde et GMT. Son design empreint de classicisme apporte sa note personnelle, avec ses différentes textures entre le cercle des index qui semble granuleux comme de la pierre. Le centre est gravé en rayons de soleil et les sous-cadrans sont striés comme façon vinyle. Classique, mais différent.

Les Tourbillons maison apportent la caution horlogère finale qui, du point de vue des collectionneurs et des amateurs avertis, positionne la marque dans un territoire de désirabilité indiscutable. A nouveau le design sort du lot, il étonne, il impressionne. Le Tourbillon volant de 2016 est doté d’un mouvement mécanique à remontage automatique tourbillon Irréversible, le TSE. Surélevé à 1h et tout en transparence, sa beauté capte le regard. Elle est renforcée encore par le contre-point du micro-rotor. L’ensemble créant une animation raffinée et inédite du cadran. Un tourbillon rare comme sa réserve de marche de 3 jours! Cette année à Bâle, SE (pour les intimes), a poussé la vis encore plus loin avec son Tourbillon Petite Seconde Rétrograde – TSE PSR 122.00. La complication du tourbillon s’enrichit là d’une seconde rétrograde dont le mécanisme fascinant est, lui aussi, visible côté cadran. L’anneau des heures à 5h et le demi anneau des secondes à 11h se déclinent en Aventurine d’un vert éclatant pour le boîtier acier et en Hématite Spécularite Anthracite pour la version utilisant un boîtier en or rose. Des contrastes saisissants pour des garde-temps hors du commun qui raviront des collectionneurs sensibles à la différence.

Schwarz-Etienne La Chaux-de-Fonds Petite Seconde Rétrograde Tourbillon

Tout ce fourmillement créatif et ce groupement d’entreprises de pointe permet à Schwarz Etienned’être au cœur d’un cercle vertueux où les synergies sont innombrables et les possibilités de développement multiples. Ce ne sont pas les idées qui manquent comme l’a déjà prouvé le coffret «Ode à la Semaine» réunissant 7 tourbillons maison uniques… Une petite merveille qui a déjà trouvé son heureux acquéreur, un collectionneur évidement.

Schwarz Etienne coffret "Ode à la semaine"

Indépendance, créativité, différenciation, Schwarz Etienne dispose de tous les éléments en main pour réussir. Ce qui est sûr c’est que cette manufacture à part nous réserve de belles surprises. On a hâte de les découvrir…

La Roswell 08, mon ami extra-terrestre

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Schwarz Etienne invente ses propres codes de la haute horlogerie, avec fraîcheur, humour et sérieux horloger. La Collection Roswell est la première-née des...

Schwarz Etienne cultive son identité

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Dans un univers qui se standardise, sortir du l’ordinaire est un atout. Schwarz-Etienne l’a bien compris et affirme son style propre tant dans...

Schwarz Etienne, la Roswell 08 fait un tabac

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Lors de la Wonder Week 2018 à Genève, la jeune manufacture indépendante totalement intégrée Schwarz Etienne, dévoile la dernière-née de sa collection Roswell...
Par Joël A. Grandjean
Rédacteur Suisse

Enfant déjà, le logo de cette marque historique liée à la fabrication de calibres mythiques, tels le Venus, imprégnait mon esprit. Revendiquant son berceau originel, la ville de La Chaux-de-Fonds classée à l’UNESCO, cette ressuscitée issue d’une passion intacte et d’un désir d’indépendance manufacturière, a choisi le nom de sa cité pour nommer une collection. Et comme j’aime le vert autant que la cinétique d’une seconde rétrograde, je craque. OK, j’hérite au passage d’un spectacle de tourbillon à fleur de cadran.